Archives par mot-clé : arrivée

Que faire à l’arrivée

Les démarches administratives :

– Rendez-vous à l’école de langue que vous avez choisi afin de concrétiser votre inscription (attention aux horaires qui doivent être compatibles avec vos horaires de travail). Leur demander 2 certificats d’inscriptions (pour votre permis de séjour et pour la carte de métro).

– Faites le nécessaire pour votre permis de séjour à la préfecture de police : il faut vous munir de :
– son titre de séjour étudiant
– accord de placement
– l’inscription définitive au cours de français,
– une attestation de résidence de la part de la famille d’accueil avec photocopie de la pièce d’indetité de la famille d’accueil + quitance d’edf (+sa photocopie).

Aller à la préfeture est une réelle épreuve, armez de patience.. même beaucoup de patience…vous devrez probablement y revenir une seconde fois car il manque toujours un formulaire… (toutes mes jeunes filles au pair en gardent un souvenir horrible) mais c’est obligatoire…

– Demandez à votre famille si elle a fait le nécessaire pour l’assistance médicale.

Quelques conseils pour votre arrivée


S’adapter à sa nouvelle vie :

owl0

Attention : vous arrivez dans une famille dont les habitudes sont établies : vous devez faire un effort pour vous adapter à ces nouvelles habitudes. La communication est sans doute le meilleur moyen de permettre cette adaptation. Expliquer à la famille d’accueil ce que vous ne comprenez pas dans leur mode de vie, sans pour autant le remettre en cause, peut aider pour mieux s’intégrer.
Eviter de s’imposer : vous êtes en principe reçu dans la famille d’accueil comme un membre de la famille. Vous pouvez prendre des repas en famille, avec les enfants ou avec les parents ; vous pouvez aussi participer aux évènements familiaux. Mais avant cela, un petit conseil : il vaut mieux toujours demander avant si vous pouvez être présent.
De même, essayez de participer, dans la mesure du possible, aux conversations auxquelles vous pourrez assister. Mais attention à ne pas s’imposer, à ne pas intervenir systématiquement. Sachez aussi rester discret.
Attention également à l’usage du téléphone : vous avez intérêt, lors de votre arrivée dans la famille d’accueil, à demander dans quelle limite vous pouvez vous servir du téléphone. Cette question doit aussi être posée pour internet.

N’hésitez pas à poser des questions ou à redemander des explications lorsque vous avez un doute, en particulier au sujet des enfants. La mère de famille préfère souvent expliquer deux ou trois fois, plutôt qu’être mal comprise.

Pour les jeunes au pair logés dans la famille d’accueil, ce qui est le cas le plus fréquent, respectez leurs horaires, en particulier pour les repas, et les heures où ils se couchent : même si vous êtes parfaitement accueilli, avec une grande liberté, vous ne devez pas gêner la vie de la famille d’accueil.
La recommandation s’impose d’autant plus pour ce qui est de recevoir des amis : les familles d’accueil peuvent accepter que vous receviez des amis chez elles, mais n’y sont pas obligées : vous aurez toujours à demander l’autorisation avant de la faire.

Quant à la décoration de la chambre qui vous est réservée, elle dépend en premier de la famille d’accueil. Des changements peuvent être faits, si la famille est d’accord, mais n’imposez aucun choix personnel.
Pour les jeunes en chambre individuelle, n’oubliez pas que si cette chambre est un lieu privé, elle appartient à la famille d’accueil . Celle-ci peut avoir besoin de s’y rendre (travaux…) ; veillez à respecter la propreté des lieux. A votre départ, la chambre devra être dans le même état que lors de votre arrivée.

Pour ceux logés dans la famille d ‘accueil, ne communiquez pas leurs coordonnées sans les en informer ; la famille d’accueil peut souhaiter que son adresse, le code d’accès de l’immeuble, le numéro de téléphone, ne soient pas transmis sans son autorisation.

Dernière recommandation, mais sans doute la plus importante : vous êtes reçu pour garder des enfants : informez votre famille d’accueil de tout accident, même le moins grave (petite chute, petite écorchure). Il est normal et important que les parents soient informés de la santé de leurs enfants. De plus même une petite chute peut avoir des conséquences graves. La famille d’accueil ne vous tiendra pas rigueur de l’incident ; en revanche si vous dissimulez quelque chose, elle pourra se retourner contre vous.

Quelques conseils pour son arrivée

Le jeune  » au pair  » que vous allez accueillir ne connaît pas, dans la plupart des cas, votre famille, la ville où vous habitez, votre langue…

owl0

Voici quelques conseils qui vous permettront de mieux l’aider à s’intégrer :

– préparer une liste de numéros de téléphone utiles (le vôtre, celui de l’école, du médecin, des services d’urgence) qui sera affichée, par exemple, dans la cuisine.

– rédiger et si possible afficher un emploi du temps précis, pour qu’il mémorise plus vite ses heures de travail, les horaires des enfants… (voir fiches à imprimer)

– si le jeune  » au pair  » prépare les repas : lui donner une liste de menus, ou lui préciser ce qu’il doit préparer

– lui donner un plan de la ville, en l’aidant à repérer :
votre quartier,
          l’école des enfants, 
          leurs lieux d’activité, 
          ainsi que les lieux intéressants à visiter ; si vous en avez le temps, lui proposer de l’accompagner dans certains endroits (particulièrement l’école) pour l’aider à mémoriser les trajets

– le jeune  » au pair  » peut rechercher une vie de famille ; il part souvent de chez lui pour la première fois et peut être perdu. Informez-le des habitudes de la famille et des enfants, proposez lui de prendre quelques repas avec vous, de vous accompagner dans vos sorties avec les enfants, de participer à certains évènements familiaux (anniversaires…). Et attendez-vous à devoir affronter parfois le mal du pays de votre  » au pair « .

– Montrez-vous, surtout les premiers jours, disponibles : la barrière de la langue peut le gêner ; aidez le à comprendre ce que vous attendez de lui. Si vous avez de jeunes enfants, qui parlent encore mal, donnez-lui les petits  » trucs «  qui vont l’aider à mieux les comprendre.

 

Un bon accueil permet au jeune  » au pair  » de se sentir plus vite en confiance. Il sera dès lors d’autant plus efficace avec les enfants.