Archives par mot-clé : nounou

Pourquoi accueillir un jeune Au Pair ?

Le fait de recourir à un système de garde d’enfants à domicile (les « nounous ») est dû le plus souvent au fait que les deux parents travaillent. Elles confient ainsi dans la journée leurs enfants et leur maison à une personne qui prend en charge l’entretien de la maison, et qui s’occupe des enfants.

Lorsque tous les enfants sont scolarisés, les parents se posent souvent le même problème : que va faire la nounou pendant que les enfants seront à l’école. Certains s’orientent alors vers les « au pair ».

Or on ne peut pas demander aux jeunes accueillis « au pair » et aux nounous les mêmes responsabilités. 
Le jeune « au pair » a pour devoir principal de s’occuper des enfants et de tout ce qui les concerne. Il n’est pas là pour prendre en charge l’ensemble du ménage et de l’entretien de la maison.

Ainsi avant de décider d’accueillir un jeune au pair, il faut pouvoir confier l’entretien de la maison à une autre personne, ou décider de s’en occuper soi-même.

 Il faut aussi vouloir accueillir réellement quelqu’un chez soi : ce n’est pas un employé de maison, mais un jeune étranger qui veut découvrir un nouveau pays et une nouvelle langue ; il faut être prêt à le faire participer à la vie de la famille .

Pour les enfants, il faut aussi prendre en compte les avantages et les inconvénients :

Le jeune au pair aura facilement un statut de « grand frère » ou de « grande sœur » vis-à-vis des enfants. Ils trouveront en lui un complice, plus proche en âge que leurs parents, pour jouer, pour raconter des petits secrets, pour demander des conseils. Pour les enfants, le jeune au pair sert un peu de « pont » entre eux et le monde des adultes.

Mais le jeune qui arrive vient aussi pour apprendre une langue ; il ne faut pas s’attendre à recevoir une personne bilingue, c’est le cas le moins fréquent. Les échanges peuvent donc être compliqués. Lors de son arrivée, la communication avec les enfants, et en particulier les plus jeunes, peut être difficile, même si certaines incompréhensions se révèlent parfois cocasses.

De plus ses habitudes sont souvent différentes (heures de repas, régime alimentaire, jeux pour les enfants…) : il faut donc arriver à l’intégrer dans la famille, ce qui lui permettra plus facilement d’accepter un changement de rythme.

En effet les familles ayant chez elles des « nounous » ne sont pas habituées à les faire participer à la vie de la maison, comme par exemple aux repas. Le jeune au pair s’attend le plus souvent à prendre ses repas en famille, moments où les échanges se font en principe le plus facilement.

Il faut donc avoir les idées très claires :

Accueillir un jeune au pair, c’est vouloir découvrir une autre culture ; c’est vouloir aussi accueillir chez soi une personne étrangère, mais comme un membre de la famille. C’est être prêt également à tenir le rôle parfois difficile de parents, car ces jeunes peuvent se sentir perdus loin de leur famille, de leurs amis et de leur pays.

C’est être prêt à passer du temps à expliquer plusieurs fois la même chose, afin de s’assurer que le jeune a bien compris ce qu’on attendait de lui.

C’est donc une forme de garde très enrichissante pour les enfants et pour la famille, à la condition de rester ouvert et de ne jamais considérer le jeune « au pair » comme un simple employé de maison.